Home Insights Actualités 2021 Discussion avec Laura, Consultante et Cheffe de projet chez Tinext Suisse romande

Insights

Discussion avec Laura, Consultante et Cheffe de projet chez Tinext Suisse romande

Découvrez notre podcast sur : Ausha Spotify

Laura a rejoint Lydie aux tout débuts du lancement de Tinext en Suisse romande, il y a maintenant plus de 2 ans. Elle est le point de contact principal avec les clients qui sont en plein processus de digitalisation. Elle connaît donc les différents projets sur le bout des doigts.

Au travers de quelques questions, Laura nous explique son parcours, son rôle clé chez Tinext ainsi que sa vision de la transformation digitale.

1. Quel est ton titre exact au sein de Tinext Suise romande, et que signifie-t-il ?

Je suis Consultante et Cheffe de projet, ce qui signifie que j’ai deux rôles distincts dans l’entreprise.

Premièrement, en tant que Consultante, j’aide les clients à comprendre comment améliorer leur performance grâce aux outils digitaux. Ceci peut se faire soit en implémentant de nouveaux outils, soit en optimisant les flux de communications entre les outils existants et/ou la façon de gérer les données. 

Ensuite je suis aussi Cheffe de projet. Cela signifie que, pour chaque projet, je gère les ressources et m’assure que nos livrables correspondent aux besoins exprimés et aux standards de qualité. Et bien sûr, qu’ils sont livrés dans les temps.

2. Pourrais-tu nous résumer rapidement ton parcours professionnel avant ton arrivée chez Tinext ?

Je suis sortie de mes études avec deux masters de l’ESADE Business School et un Bachelor de l’EHL (l’Ecole Hôtelière de Lausanne). Au début de ma carrière, j’ai eu plusieurs expériences en marketing, dans différentes industries : agroalimentaire, banque, luxe. J’ai eu la chance de travailler dans de grandes villes en Europe et aux Etats-Unis.

J’ai ensuite passé 7 ans à m’occuper du brand management dans une entreprise internationale de cosmétiques haut de gamme, basée à Genève. Puis 3 ans en tant que Cheffe de projet digital dans une agence de communication locale, avant de commencer chez Tinext il y a 2 ans et demi.

3. Comment es-tu arrivée chez Tinext à Genève ? Quel était l’objectif de ton recrutement ?

Je suis arrivée un an après l’ouverture de la filiale Suisse romande. Durant cette première année, la priorité avait été donnée au développement du business dans la région. Le but étant de faire connaître notre marque, notre approche, nos succès.

Il y avait de la demande pour des projets isolés d’implémentation, et en même temps un besoin clair d’entreprises qui voulaient se lancer dans le digital mais qui n’étaient pas encore prêtes pour le changement. C’est dans ce contexte que Tinext a eu besoin d’un consultant et chef de projet.
 

4. Qu’as-tu mis en place dès ton arrivée ?

J’ai été tout de suite impliquée dans des projets d’implémentation. Nous avions récemment acquis de nouveaux clients, et nous devions également assurer la transition de clients existants des équipes du Tessin à celle de Genève. La première chose à faire était donc de rencontrer nos clients, présenter la nouvelle équipe locale, et développer des liens de confiance.

5. Au début, vous n’étiez que deux avec Lydie, et ce pendant presque 2 ans. Comment cela se passe, lorsqu’on est juste 2 collègues au quotidien ? 

Dès le début nous avons eu une excellente relation. Nous étions toutes les deux très motivées à renforcer la marque dans la région et étions convaincues de la valeur ajoutée de Tinext sur le marché.

Quand on est une toute petite équipe, je pense qu’il faut être honnêtes, ouverts et sur la même longueur d’onde pour que cela fonctionne. Ce n’est pas évident, mais ça a très bien marché pour Lydie et moi. Les clients l’ont d’ailleurs ressenti et apprécié.

6. Comment se passent les interactions avec les équipes au Tessin ?

Travailler en tant que Cheffe de projet avec des équipes de production qu’on ne voit que virtuellement, c’est loin d’être facile. Avec les restrictions COVID, j’ai uniquement eu l’occasion de voir mes collègues à 2 ou 3 reprises depuis mes débuts dans l’entreprise. 

Cette expérience m’a fait prendre conscience de l’importance de ces discussions informelles autour du café, ou du fait de pouvoir passer rapidement au bureau d’un collègue pour une question ou un update. Pour gérer cette situation particulière, il faut avoir une communication et des process sans faille.

7. Quel a été ton projet le plus marquant depuis ton arrivée dans l’entreprise Tinext à Genève ?

Le premier projet qui me vient à l’esprit est la restructuration du site web d’une banque privée internationale sur lequel j’ai travaillé cette année. La banque doit faire la transition de 10 sites web locaux et du site d’Asset Management sur un site global unique.

Notre tâche a été de consolider et d'aligner tous les contenus pour assurer la cohérence dans la communication. Nous utilisons notamment des fonctionnalités de personnalisation basées sur la géolocalisation pour que l’utilisateur soit reconnu et puisse accéder à des contenus pertinents, sur la page d’accueil, le menu de navigation, les pages produits et services, les pages de contact, les insights.

8. Quels ont été la transformation et les bénéfices pour cette entreprise ?

Le nouveau site global que nous avons mis en place va booster l’image de la banque en la mettant en avant en tant que groupe international. Il vient aussi renforcer le rôle du site web dans la stratégie digitale globale : le nouveau site web devient un hub de trafic qui permet d’engager et de convertir les utilisateurs. Nous prévoyons des résultats très positifs sur l’engagement sur le site et la génération de lead.

9. Raconte-nous la collaboration avec Benjamin : quelles sont vos complémentarités auprès de vos clients ?

Benjamin a rejoint l’équipe récemment et nous a apporté une expérience unique et un super sens de l’humour ! On est alignés sur la vision que l’on souhaite pour Tinext et l’approche des clients. On a tous les deux travaillé en marketing et sur des projets web complexes. On a des compétences analytiques et en particulier la capacité de traduire des besoins business en spécifications fonctionnelles pour l’équipe technique.

Notre complémentarité, ce sont nos champs d’expertise : Benjamin est spécialisé dans Salesforce, et moi dans les portails en ligne (site web, portail clients ou collaborateurs, etc.).

10. Quelle est votre manière d’accompagner vos clients au quotidien ?

Pour les projets d’implémentation, par exemple le développement d’un nouveau site, nous mettons en place des meetings hebdomadaires avec les équipes projets des clients pour le suivi des tâches de production et de la livraison. Nous organisons aussi des réunions Copil aux étapes clés du projet pour obtenir les validations nécessaires. 

Par ailleurs, au quotidien, le chef de projet est le principal point de contact des clients. Je suis donc toujours disponible par email ou par téléphone.

11. Y a-t-il un schéma classique de prise en main du projet, de la compréhension du besoin à la réflexion stratégique, aux recommandations jusqu’à l’implémentation ?

Chaque projet est différent, mais nous avons une méthodologie qui s’applique à la quasi-totalité des situations, à différents degrés.

On commence toujours avec des workshops pour comprendre le contexte, les objectifs, les besoins, les attentes. De là nous définissons où le client veut aller, quelles étapes sont nécessaires, quelles initiatives nous devrons entreprendre et dans quel ordre de priorité.

Au début d’un projet d’implémentation, on pose les bases de la conception avec un mapping des parcours utilisateurs et/ou des processus internes, ce qui permet d’identifier les points de frictions et de faire des recommandations d’amélioration. Ce qui nous mène ensuite à la rédaction des spécifications. Puis la production commence.
 

12. Pourquoi dirais-tu de faire appel à Tinext et pas une autre entreprise ?

Notre force est que nous mettons l’humain au centre et nous voulons sincèrement le meilleur pour nos clients. Nous voulons aider les entreprises à comprendre ce dont elles ont besoin, ce qui est faisable ou non, quelles sont les implications, quelles sont les alternatives. 

Cela signifie également savoir dire non quand c’est nécessaire, quand nous pensons que le client ne va pas dans la bonne direction. Et parce que notre objectif est de construire une relation sur le long terme avec nos clients, devenir leur partenaire, nous faisons tout pour livrer la plus grande qualité et apporter le meilleur support possible en continu.



Merci à Laura pour ses réponses et sa vision de l’entreprise Tinext.

A très vite, dans notre prochain article pour faire la connaissance du reste de l’équipe.

Insights